HELLO

Alexandre JEANPETIT

DIGITAL NATIVE

LeWeb10 avec @francetvdirect, acte I



Et voilà ! Ma première journée à la Conférence Leweb10 vient de se terminer et on peut dire que ce fut riche en émotions, infos et découvertes.

7h : On the Road un peu mal réveillé.

7h45 : Je monte dans la navette qui doit nous emmener sur le lieu de la conférence. Les gens parlent un anglais à coucher dehors et j’entends « I come from San Francisco ». Pas de doute, je suis au bon endroit :).

8h : Ce matin, je débarque aux docks de Paris pour un point avec la team de France Télévisions qui m’a invité à la conférence et transformé en ambassadeur pour l’occasion :) Ma première impression en arrivant fut d’être assez surpris d’avoir si peu de partenaires avec de gros stands (même si ceux présents Nokia, Zynga, FranceTV, Perltree et Renault proposent des stands très intéressants) mais un énorme buffet petit déjeuner sponsorisé par Nescafé. J’ai été gentillement accueillis par Pierre Mathieu, le boss Internet de France Tv. On a alors engagé la conversation sur le présence de France Télévisions sur un tel évènement. Et la réponse est claire, ils sont là pour apprendre et comprendre. Je trouve la démarche intéressante et c’est un exemple à suivre pour beaucoup d’entreprises. Aujourd’hui, il est évident qu’Internet a largement évolué, que nous ne sommes plus dans un communication verticale et unique de l’annonceur vers le consommateur et que c’est en comprennant les enjeux et en apprenant des autres qu’on peut avancer et créer des stratégies intéressantes et innovantes.

9h : La conférence a rapidement débuté avec Carlos Ghosn qui est venu nous parler de l’innovation et de la relation avec le monde d’Internet qu’entretient le groupe Nissan-Renault. Pour lui, il est évident que la communication évolue et il a par ailleurs admis que Renault allait recruter de plus en plus des experts des Social Media et d’Internet. La matinée s’est déroulée rapidement où sous nos yeux sont intervenus les Facebook, Twitter et autres MySpace. Ce qui m’a le plus surpris, c’est que Twitter et MySpace s’avoue vaincu face à Facebook et que pour eux ils ne sont plus concurrents. Le contexte a évolué, la techno aussi. C’est d’autant plus vrai pour MySpace qui vient de complétement changer son interface et s’oriente plus désormais sur de l’Entainterment. MySpace a été très décrié dans les rangs du public avec des rires satiriques sur certaines interventions du nouveau CEO. Preuve que MySpace a un gros besoin de se renouveler.

11h : Intervention de Sébastien de Halleux, un belge devenu entrepreneur à succès à San Francisco avec son entreprise PlayFish. Cette boite a lancé de nombreux jeux à succès sur Facebook ou encore sur l’app store. Et là les chiffres parlent d’eux même : 90 millions d’objets virtuels sont vendus sur ses jeux… chaque jour ! A quelques $ le goodies, je vous laisse calculer le chiffre d’affaires de la start-up ! Cette intervention a été très vraiment intéressante et montre bien que les jeux sur plateformes interactives sont à l’honneur en cette fin d’année 2010. Ensuite c’est Mikeal Hed qui est venu parlé de son joujou que nombreux d’entre vous connaissent : Angry Birds. C’est tout simplement l’application la plus vendues au monde : 30 millions de téléchargements !  Le fondateur a ensuite évoqué le modèle freemium qui est pour lui, une des raisons économiques les plus fiables et les plus intéressantes dans le monde des start-up. De plus, la publicité mobile, qui fait doucement son entrée, rapporte tout de même 1 millions de $ par mois à son créateur. Prochainement, le jeu devrait évoluer et passer également sous Windows Phone 7.

Après une écoute très rapide de Nokia et Paypal, lunch pour tout le monde et on peut dire que le service est à la hauteur :) Vous l’aurez compris, on a bien mangé et bien bu avec des produits français à l’honneur mais je ne tiens pas un blog culinaire donc on passe :).

Avant la reprise, j’en ai profité pour aller voir les autres docks et les autres partenaires présents. J’ai discuté rapidement avec AllMyapps, 2 logiciels de social mentoring (pour m’assurer que mon anglais était toujours bon :p) et pour tester le windows phone 7. Petite parenthèse geek pour vous annoncer que moi l’iPhone Addict a été agréablement surpris par le joujou. A suivre donc.

14h30 : Les ignites débutent. Le rôle de ces présentations court format (5 minutes max avec un powerpoint) a pour but de faire passer un message en très peu de temps. Seuls trois sur 10 présentations ont retenus mon intention : Matthias Lufkens qui nous a fait une démonstration de géopolitque grâce à des échanges de tweets entre Ambassades et Chefs d’États. Par exemple, le président du Vénézuela suit le président du Mexique mais pas l’inverse. Ou encore que la Maison Blanche et le Kremlin échangent de nombreux tweets. Et aussi que le compte du gouvernement français ne suit personne et tweet 1 fois tous les 36 du mois…. Comme toujours, on est à la bourre et ça fait marrer les américains. La seconde est celle de Francis Dierick qui se bat pour que l’accès à l’eau potable soit possible pour le monde entier. Enfin, la troisième, ma préférée est celle de Ricardo Souza, un portugais de 18 ans qui a un CV de 12 pages (true story !) et qui a fondé plusieurs start-up, tient un blog réputé et organise des conférences. Ce jeune homme nous a tout simplement fait un leçon de vie et a tout simplement prouvé que l’on peut-etre très jeune mais un formidable entrepreneur capable de changer le monde. Rien que ça ! Il a été le plus applaudis de la journée.

15h30 : Plus un bruit, plus un tweet, plus une place dans la salle : Marissa Mayer, N°2 de Google is on stage ! Pour couronner le tout, elle est interviewé par Michael Arrington, le boss de Techcrunch.

Marissa Mayer de Google
Marissa Mayer de Google

Pas beaucoup de révélations sur le projet de Google pour contrer Facebook et Twitter mais il est évident que la contextualisation des résultats de recherches est au coeur des problématiques de Google en ce moment. Michael a vraiment tout essayé pour faire parler la jolie Marissa mais rien n’y fait, elle assure comme une pro. Petit à petit, on est venu à parler mobilité et géolocalisation. On a eu le droit à la présentation du nouveau Nexus S et il semble que Google ait appris de son échec du premier Nexus qui a fait un flop. Rien de spécial a signaler sur la présentation de Marissa jusqu’à l’arrivée d’un des ingénieurs de Google qui est venu nous faire une démonstration du joujou. Et là ! Oh My God ! Ils ont réussi à bluffer la salle avec Google Maps… Oui vous avez bien entendu, rien qu’avec ce truc vieux comme le monde Google. Tout simplement parce que le Monsieur a appuyé sur l’écran pour nous montrer LA nouveauté de l’application : La vue en 3D. Juste impressionnant de voir les rues et les buildings de New-York en 3D. Et comme il a vu 4000 yeux ébahis, il en a rajouté avec une petite dose de réalité augmentée. 45 minutes montre en main, tout le monde attendait le show de Google, tout le monde est servis et la moitié de l’auditoire se vide à la fin de la présentation. 1900€ pour voir Marissa ?! Je me pose encore la question.

16h15 : découverte de Tomoko Namba qui détient le jeu le plus rentable du Japon et qui génère 1 millard de CA avec… des jeux virtuels. Et oui, comme Playfish. Intervention enrichissante qui nous montre que le modèle a de beaux jours devant lui.

16h45 : Le moment que j’attendais le plus de la journée : Monsieur Foursquare est sur scène et interviewé par Loic LeMeur : Denis Crowley. Amazing ! Le garçon du haut de ses 24 ans nous a donné une leçon à l’américaine à la sauce de San Francisco. Il nous a raconté l’évolution lente au départ puis exponentielle ces dernières années de l’application de géolocalisation la plus célèbre. Il a ensuite enchainé sur l’évolution du modèle, comment il a compris l’intérêt des marques pour son application et du business qu’il pouvait en tirer. J’ai été fortement impréssioné par le personnage qui m’a rappelé ce que j’ai vécu à San Francisco par son état d’esprit mais aussi sa grande maturité. Il a ensuite répondu à des questions du public avec une gentillesse et une précision impécable. Voilà qui change fortement de Mister Z et sa paranoïa quotidienne des médias et du public. En somme, je suis conquis ! Petite photo pour immortaliser le moment. Il a quand même blaguer sur le fait que Foursquare ne voulait pas s’agrandir trop vite et préféré consolider ses bases avant de internationaliser. Oui, la boite n’emploie que 40 personnes ! Il parait que le monde entier utilise Fourquare et qu’il peut le suivre en temps réel avec une map qui s’allume à chaque Check-in :) Pour l’occasion, on eu le droit à un badge spécial LeWeb10 ! Je l’avais parier sur mon dernier article :) Au fait, le monsieur vient de refuser un rachat de l’entreprise a hauteur de 40 millions de dollars.

Dennis Crowley de Fourquare
Dennis Crowley de Fourquare

La journée s’est ensuite tranquillement déroulée avec les médias qui ont beaucoup évoqué Wikileaks en les défendant au maximum.

Après un dernier petit tour dans les stands pour voir la voiture électrique de Renault ou encore les futurs jeux de Zynga, je suis parti. Bon, c’était sans compter sur les 8 cm de neige dehors et la paralysie de Paris.

Que penser de cette première journée ? Je dirais que je suis assez content des interventions et des témoignages, même si je dois l’avouer on apprend rien d’extraordinaire. Je pense que ce type d’évènement est un très bon lieu pour le business, rencontrer des entrepreneurs, des VC, ce que m’a confirmé Cédric Giorgi que j’ai eu la joie de revoir. Etant encore un neewbie des conférences et autres tweetapéro, je connais pas grand monde, même si j’ai reconnu quelques têtes connues mais difficile de se faire une place quand on a rien a vendre. On dira que ma petite déception se situe là. Demain, je vais essayer de faire quelques interwiew pour France Télévisions et j’attends surtout les pitchs du fondateur de WordPress, Matt Mullenberg ou encore de Gary Vaynerchuk mais aussi de la finale de la compétition des start-up ! Gros programme en perspective.

Comments

Leave a reply