HELLO

Alexandre JEANPETIT

DIGITAL NATIVE

Le Marketing d’Apple : la fin d’un rêve ?



Voilà un post qui va plaire mon entourage ! L’Apple Fan Boy est en piste rien pour vos yeux :) Bon, on va essayer de faire court ce soir (ce qui devrait plaire à l’ami Clément pour une fois). je vais éviter de faire de l’infobésité comme j’ai pu le lire ici ce matin sur le sujet de l’iPhone 5 ou plutôt 4S. Hier soir, j’ai passé (perdu ?) 2h à regarder la Keynote d’Apple pour assister au non-évènement de la marque à la Pomme.  Aujourd’hui, j’ai passé la journée à lire les analyses US et Françaises. Autant dire que c’est comme un socialiste qui parle de la crise avec un mec de droite sur un comptoir de bar. Entre les proS et les conS, le débat n’avancera jamais. Entre mes collègues et moi, c’est la même. Par contre, on se retrouve tous sur le même point : Apple n’innove plus. Pour ceux qui ne comprennent pas : les nouveautés de l’iPhone 4S existent depuis des lustres sur les autres smartphones et en plus ça coûte moins cher ! Certes. Comme je vous réponds à tous, j’aime l’iPhone pour son approche user et son expérience d’utilisation. Le reste franchement… Autant dire que j’ai eu un BB entre les mains, #WTF comment font les gamines de 15ans dans le métro pour s’en servir sans manuel ?! J’ai eu un Android (certes pas le meilleur, Sony Ericsson Xperia Play) et #WTF comment fait-on pour changer la sonnerie ?! Le débat s’arrête là pour moi.

Apple suscite l’admiration comme l’indignation, elle fait parler beaucoup beaucoup (beaucoup trop ?) de monde en bien ou en mal mais elle fait parler. Sa pub, c’est ses users et ce qu’elle crée comme émotion. Du côté de la Com’, c’est jouissif. Et ça les conS ne pourront pas l’enlever. Par contre, je suis inquiet pour la suite. Tim Cook répond aux investisseurs en élargissant la gamme et en baissant les prix mais merde, elle est où la magie de Steve, celle qui fait lever une salle, celle qui révolutionne (vous ne pourrez pas le contredire) le Mp3 au point de coucher à plat ventre le marché tout entier, invente le smartphone et la tablette dont tout le monde prend exemple aujourd’hui ? Et si Apple n’était finalement qu’une machine à créer ? Une machine capable de renverser ou de créer un marché et puis de laisser couler ? Et si le rôle d’Apple ce n’était justement pas que ça : Créer l’usage pour montrer sa force et puis partir sur de nouveaux projets ? Les gens sont dingues de ne pas avoir d’iPhone 5 ou encore de ne pas avoir vu le dernier gadget qui fera la différence mais se sont-ils posés la question de savoir si Apple était capable de ça ? J’ai lu quelque part que Samsung était le meilleur copieur du monde, capable d’industrialiser une innovation d’un autre à très grande échelle. Samsung gagnera sans doute le combat du smartphone puis de la tablette mais Samsung n’inventera jamais rien de tel. On a cru Apple capable d’inventer ET d’industrialiser. Du moins Steve Jobs nous a fait croire cela. La gouru est parti, le mirage aussi.

Leave a reply